Vous reprendrez bien une entrée avec votre dessert.

 Ou que l’on aille, quoi que l’on fasse, on est suivi et fliqué constamment. Nos portables et réseaux sociaux nous trahissent, et nous submergent de pubs, et de promotions plus ou moins intéressantes. Entre les vacances à l’autre bout du monde en All inclusif et les dernières nouveautés technologiques, on veut nous vendre tout et n importe quoi, toute l’année, jour et nuit.

A peine arrivé sur notre lieu de villégiature, on nous propose déjà un autre hôtel, au tarif imbattable. C’est comme si au restaurant, on nous présentait la carte des entrées avec le dessert. Il y a comme un décalage entre nos besoins et les offres de consommation effréné.

On nous pousse à acheter les nouvelles collections qui se renouvellent non plus chaque saison, mais semaines après semaines. Consommer à tout prix, acheter, jeter, sans trop réfléchir et parfois sans réels besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *